Depuis ses débuts en 2011, CloZee ne cesse de s’affirmer sur les devants de la scène de la musique électronique. Entre ce qu’elle nomme affectueusement World Bass, Tribal Trap, Glitch-Hop, Trip-Hop ou Downtempo, sa musique a toujours évolué et ne peut vraiment se réduire à un genre précis. Inspirée de ses voyages à travers le monde et de son ouverture à d’autres cultures, CloZee a su créer un son unique qui lui a ouvert les portes des plus grands festivals comme les Eurockéennes, Dour Festival ou Lollapalooza.
Entre une fin de tournée mondiale, vacances et préparation d’un nouvel album, CloZee a tout de même réussi à trouver du temps pour répondre à mes questions transmises par correspondance, que je vous invite à lire tout de suite après ceci.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours musical? Comment t’es-tu découverte une passion pour le DJing et la bass music?

J’ai commencé la guitare classique à l’age de 11 ans, et la MAO à 16 ans, parce que j’étais accro à la musique électronique. J’avais envie d’enregistrer ma guitare et faire mes propres sons, inspirée par des artistes que j’avais découverte sur YouTube comme Bonobo, The Glitch Mob, Eskmo, The Widdler. J’ai sorti mes premiers sons sur internet en 2011, et c’est à partir de 2012 que j’ai commencé à rechercher des dates pour me produire et essayer de partager ma musique à un public. Au début je mixais plutôt Dubstep, car c’était ce que les organisateurs voulaient (à l’époque où le Dubstep était très populaire), et au fur et à mesure j’ai inclus mes sons dans mes sets.

Tu es actuellement en pleine tournée mondiale, comment se déroule-t-elle?

Très bien. J’ai eu un été très sympa: Eurockéennes, Dour Festival, Lollapalooza, Summer Meltdown et Arise. Je vais finir l’été avec Burning Man dans quelques semaines.

Sur les 30 dates programmées de ta tournée, seules 3 ont eu lieu en France, comment expliques-tu ce déséquilibre?

Mon style de musique et très peu populaire ou représenté en Europe, je suis toujours un peu « l’artiste à découvrir » sur un lineup de festival. Faudrait que j’ai un hit pour que ça change. Haha
En Amérique ou Australie par exemple la scène musicale est très différente, plus diverses et il y a beaucoup de festival (gros ou petits) dans mon style pour se produire.

Parmi tes dates françaises, tu as eu l’opportunité de te produire chez toi à Toulouse dans le cadre du festival Rio Loco, lequel cette année laissait la place aux femmes. Qu’est-ce que ça fait de pouvoir jouer chez soi, encore plus dans ce contexte particulier?

C’était génial et j’étais honorée ! De plus partager ça avec Nan Jiang à la cithare chinoise c’était vraiment une expérience unique. Toujours super fun de jouer à la maison.

De quoi aurait besoin la scène de la bass music aussi bien à Toulouse que partout en France pour se faire mieux entendre?

J’ai l’impression que ça marche par vague un peu. Lorsque la bass music était populaire il y a quelques années en France, il y avait des soirées partout. On ne sait pas trop comment ou pourquoi, mais le mouvement s’est estompé et maintenant il y en a vraiment plus beaucoup, donc les quelques artistes qu’on a ne peuvent plus se produire.
Je trouve qu’en France on est assez sectaires, il n’y a pas beaucoup de gens qui aiment à la fois la techno, la bass music, et la trance, par exemple et Il y a comme une espèce de rivalité entre les genres, c’est vraiment bizarre.

Utilises-tu tes sets live pour procéder à des experimentations?

Oui un set est toujours une expérimentation. C’est toujours un public et une vibe différente, la setlist change souvent, je teste des tracks etc.

Quels seraient les conseils que tu donnerais à un DJ en herbe?

Fais ce que tu veux, ce qui te plait. N’essaye pas de copier qui que ce soit ou de suivre une mode.

Quels sont les albums qui te font vibrer en ce moment?

Polynation – Igneous
Ozferti – The Call
Tipper – Jettison Mind Hatch

Quels sont tes plans après la tournée? Un nouvel album pour la fin de l’année?

Oui un nouvel album pour 2020, une tournée pour le défendre, et pleins d’autre petits projets entre :).

CloZee : Soundcloud | Facebook | Twitter