Hubwar vient juste de sortir via son label Noizion Recordz, un EP de 2 titres intitulé "Thrills", qui fais suite à "Retromania" publié en juillet dernier et qui s’inscrit dans la continuité de la réactivation de son label.
Le voici donc reparti pour de nouvelles aventures, toujours en quête de nouveaux genres avec 2 titres dont le 1er, "My Rumble" s’invite sur les dancefloors en mode mi-jungle, mi- juke/footwork avec ses beats syncopés et ses basses graves, mélangés à des éléments de jazz et voix lointaines de Horace Andy pour encore plus de profondeur. Le second titre "To be Late" est plutôt sombre et angoissant, ambiance amplifiée par le roulement nerveux et hyper-saccadé des percussions, les grosses basses et les accords de piano.

A l’occasion de la sortie de"Thrills", Hubwar, a bien voulu jouer le jeu d’un exercice complètement improvisé de question-réponse, où il revient sur la conception de son EP, ses inspirations et il nous parle aussi de footwork. A lire, juste après ceci, enjoy!

Tracklist:
1. My Rumble
2. To Be Late

"Thrills EP" est disponible dès maintenant sur la page bandcamp de NoiZion

DOWNLOAD

Peux-tu me dire quelques mots sur la conception de ton EP ?

Juste après avoir sorti mon 1er album "Eikonoklastes" en 2014, des raisons professionnelles m’ont conduit à lever le pied sur la composition et la gestion de Noizion Recordz, activités que je pratique en plus d’un emploi à temps plein. Depuis début 2016, j’ai retrouvé du temps pour composer et relancer le label. Le besoin d’explorer de nouveaux genres et de les mixer avec mes influences de toujours s’est alors fait ressentir. La diversité des morceaux composés et les conseils précieux de mes amis m’ont conduit à les sortir sous la forme de plusieurs EP plutôt que sous la forme d’un deuxième album dont je n’aurai pas été sûr de la cohérence. "Retromania" et "Thrills" sont les 2 premiers EP issus de ce processus.

Ton inspiration?

Le cinéma, la littérature et la BD de sciences-fiction. Musicalement, Cosmic Bridge, Deep Medi, Black Acre, Exit, Shogun, Warp et Ninja Tunes sont les labels qui me viennent à l’esprit. Cette année, en faisant très court, j’ai beaucoup aimé "Under The Sun" de Mark Pritchard sur Warp et "How What Time de Commodo" sur Black Acre.

Ta vision du footwork?

La jungle de la fin des 90’s est un courant que j’ai toujours adoré, le mélange avec les codes du footwork lui donne une nouvelle peau que j’ai voulu essayer. Contrairement à mon goût prononcé pour le dubstep originel, je ne suis pas un grand fan du footwork pur et dur des origines. J’apprécie son côté brut mais cela reste pour moi une musique dédiée à une danse, une ville et une culture dont je me sens assez éloigné et qui me touche moins que d’autres courants. Pour résumer, j’aime le footwork lorsqu’il n’est plus tout à fait lui même et qu’il se mêle à d’autres influences telles que le dub, la jungle et pleins d’autres choses qui restent à expérimenter dans un futur proche !

Retrouvez Hubwar sur: Soundcloud | Twitter | Facebook

Noizion Recordz est sur Soundcloud